RDC : Des « Sons de cloche » pour l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre

Cardinal Laurent Mosengwo PasinyaCardinal Laurent Mosengwo Pasinya

Ads

Partagez!

Des clameurs, coups de sifflets et vuvuzela ont été entendus jeudi à Kinshasa à la suite d’une opération sons de cloche lancée par les évêques catholiques autour du Cardinal Laurent Mosengwo Pasinya.

Cela n’a fait que redonner du boum au cœur des évêques embourbés dans les négociations politiques de la RDC analogues à celle entre la Palestine et Israël.

Les curés des paroisses ont fait sonner les cloches à 21 heures pendant une quinzaine de minutes. Pendant ce temps, les fidèles et la population en général ont été invités à accompagner les cloches par toute sorte de clameur et vacarme : taper sur les casseroles, des coups de sifflets et de vuvuzela, des klaxons, etc.

La déclaration des évêques du 13 décembre 2017 précise qu’il n’y aura pas que les cloches mais aussi la prière. « Chaque jour (à partir de jeudi 14 décembre), après la messe du matin, il est prévu la récitation de la +prière pour la nation+, précédée de la lecture de l’extrait du message de la CENCO ». On peut lire dans ladite déclaration.

Il faut dire que le collège de curés doyens de l’archidiocèse de Kinshasa joue gros à ce niveau. Car depuis quelques temps, la population congolaise répond difficilement aux appels à manifester de l’opposition. Les marches se transforment en ville morte. Les appels de la société civile comme celui du mouvement citoyen Le congolais debout « tempête de Jéricho » n’a presque pas fait de bruit.

Tout est désormais en marche pour retrouver leur crédibilité entachée à la veille de la fin du second mandat du président Joseph Kabila. Ils sont cependant encore disposés à jouer le jeu. À la rescousse de la Cenco, le collège des curés doyens de l’archidiocèse de Kinshasa entend aller chercher l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre. Pas autour d’une table mais par la pression populaire.

« Tous les jeudis à 21 heures, les cloches des églises vont sonner », écrivent-ils. Rien ne retient les évêques qui se lancent sur ce terrain glissant de la politique congolaise depuis un an en invitant les Congolais à répondre au son de cloche.

LIRE AUSSI  RDC : Kabila libère ses opposants de prison

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire