RDC : Kabila libère ses opposants de prison

prison de Gomaprison de Goma

Ads

Partagez!

Ils ont été acquittés par le juge du tribunal de Goma le 8 septembre dernier.

Au total, 12 opposants dont onze hommes et une femme arrêtés durant les manifestations contre le président Joseph Kabila sont libres depuis vendredi après neuf mois de détention dans la prison de Goma à l’Est du pays. Les douze personnes étaient poursuivis pour « outrage au chef de l’État depuis le 21 décembre 2013 devant la cour d’appel de Goma.  Ces personnes faisaient parties du rassemblement de l’opposition : une regroupement des leaders de l’opposition qui militent pour le départ du président Joseph Kabila.

Rappelons que depuis décembre 2016, le mandat du président Joseph Kabila a expiré. Un accord signé entre la majorité et l’opposition sous l’égide de l’église catholique lui permettait de rester au pouvoir encore un an le temps d’organiser les élections présidentielles et passer le pouvoir à un nouveau président. Mais sa volonté se maintenir au pouvoir a pour conséquence cette crise politique, économique et sociale actuellement observée en RDC.

Des tensions sociales qui s’enveniment de plus en plus avec le report en 2018 de la présidentielle approuvée par l’Union Africaine. Certainement que l’arrêt des poursuites de ces opposants contribue à apaiser les tensions sociales.

 

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire