RDC : Une trentaine de morts dans l’effondrement d’une mine

Annonces

Partagez!

Le drame s’est produit jeudi dans la mine à ciel ouvert de Kolwezi exploitée par une filiale du géant minier suisse Glencore, dans le sud du pays.

Au moins 36 mineurs clandestins sont morts jeudi dans l’effondrement partiel d’une mine de cuivre et de cobalt dans le sud de la République démocratique du Congo, ont déclaré les autorités locales à Reuters. Le drame s’est produit dans la mine à ciel ouvert de Kolwezi exploitée par l’entreprise Kamoto Copper Company (KCC), dont l’organisation mère – Katanga Mining – est une filiale du géant minier Glencore.

Dans un communiqué publié à la suite de cet accident, le groupe suisse a évoqué 19 morts, précisant que le bilan pourrait s’alourdir. Selon le gouverneur de la région de Lualaba, Richard Muyej, l’accident a été causé par les mineurs clandestins qui ont inondé la mine et l’exploitent de manière anarchique.

Des milliers de creuseurs clandestins travaillent dans ou autour des mines du sud de la RDC.

Les accidents sont fréquents et souvent meurtriers dans ces mines d’où l’on extrait plus de la moitié du cobalt mondial utilisé dans les batteries de voitures électriques.

Lire aussi Mines au Faso: Une société minière épinglée dans la fraude de l’or

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire