RDC: Clément Kanku dans la tourmente

clément kanku Bukasa RDC

Annonces

Partagez!

Un enregistrement sonore fait grand bruit en RDC. On y entend une supposée conversation de Clément Kanku. Le député du Kasaï, et ancien ministre, discute avec un présumé milicien Kamuina Nsapu qui l’informe sur les détails d’une attaque en cours.

C’est le New York Times qui a révélé dimanche 21 mai l’existence de cet enregistrement. Il se trouvait dans l’ordinateur de Zaida Catalan, l’experte de l’Onu tuée en mars dernier avec son confrère Michael Sharp. Un enregistrement diffusé massivement sur les réseaux sociaux dans la foulée. Clément Kanku est reconnu sur l’enregistrement.

L’enregistrement remonte au 8 août, c’est-à-dire avant la mort du Kamuina Nsapu et les massacres de grande ampleur qui s’en sont suivi. Par ailleurs, l’existence de ces fichiers audio était connue par les autorités. Il s’agit en fait d’écoutes réalisées par les services congolais de renseignements. Quelques jours après leur enregistrement, le député Clément Kankua a même dû s’en expliquer devant témoins à la demande du ministre de l’Intérieur Evariste Boshab.

Ces fichiers audio contiennent deux conversations téléphoniques en langue Thisluba dans lesquelles on entend un milicien, ou supposé tel. Il rapporte à Clément Kanku, les actes de violence auquel il vient de se livrer. «On a brulé Tshimbulu», explique ce supposé milicien. «C’est bon qu’on brûle tout», répond Clément Kanku dans la première conversation.

Président du Mouvement du renouveau (Mr), Clément Kanu est un député congolais. Il s’est surtout fait remarquer, pour avoir appelé, à une protestation contre les délestages. Beaucoup de coupures d’électricité intempestives se faisait ressentir dans la capitale de la République démocratique du Congo (Rdc). L’opération sera baptisée «Pelissa Mwinda» (Allume la lumière). Issu du Mouvement de libération du Congo (Mlc), il sera gratifié du poste de ministre. Une promotion justifiée après la publication des informations par le New York Times.

Contacté par le journal américain, il a d’abord nié les faits. Puis il a confirmé qu’il avait été en contact avec les experts. Cependant il n’a pas été retenu au gouvernement du Premier ministre Bruno Tshibala, nommé, le 07 avril dernier.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "RDC: Clément Kanku dans la tourmente"

Laisser un commentaire