RDC : Le parquet de Kinshasa Matete attaqué

Le parquet de Matete attaqué

Ads

Partagez!

L’attaque survenue dans la nuit du 9 au 10 juin a fait un mort et un blessé.

Une femme policière est décédée, une autre grièvement blessée, des voitures garées dans l’enceinte du parquet de Kinshasa Matete ont été incendiées. Sur les 11 détenus de droit commun déferrés cette nuit, trois manquent à l’appel. Au cours de cette même nuit, un commissariat à proximité de ce parquet a également fait l’objet d’une attaque.

Ici, on déplore également des morts et de nombreux blessés. Des personnes en garde à vue de ce côté se sont échappées des cellules du commissariat. Les premières investigations de la police établissent un lien entre ces attaques et  celle de la prison centrale de Makala en mai. L’incident avait occasionné l’évasion massive de plusieurs détenus.

En effet, l’assaut lancé par des hommes lourdement armés a donné lieu à une évasion massive de détenus parmi lesquels le chef de la secte Bundu Dia Kongo. La commission d’enquête mise sur pied par la police a permis de constater que cette attaque avait un seul but, libérer le leader de cette secte.

Mais d’un autre côté, les opposants politiques du président Kabila détenus dans cette prison ont laissé entendre que c’était un scénario orchestré par le  chef de l’Etat. selon eux, Joseph Kabila voulait les assassiner sous prétexte qu’ils s’évadaient. Raison pour laquelle ils ne se sont pas évadés.

Il faut rappeler que l’attaque du parquet de Kinshasa intervient au moment où une enquête internationale sur les massacres des populations de la province du Kasaï est menée par les Nations Unies. Mais également dans un contexte marqué par une crise politique suite à la volonté du président Kabila de se maintenir au pouvoir bien que son mandat soit arrivé à la fin depuis 2016.

Même si le pouvoir a signé un accord avec l’opposition sous l’égide de l’église catholique, Joseph Kabila qui ne devrait plus briguer un autre mandat entretien toujours le flou lorsqu’il s’agit de parler des élections. Dans sa dernière sortie au magazine allemand « Der Spiegel », le chef de l’Etat a assuré n’avoir rien promis au sujet de l’organisation prochaines des élections.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire