Régions anglophone du Cameroun : Paul Biya au secours des sinistrés

Philémon Yang lance le plan d'assistance aux sinistrésPhilémon Yang lance le plan d'assistance aux sinistrés

Annonces

Partagez!

Sur instructions du chef de l’État, le Premier ministre a lancé hier à Yaoundé un plan d’assistance humanitaire d’urgence.

Ce plan qui coûte 12,7 milliards de Fcfa va servir à la reconstruction des édifices détruits. Il servira également au retour et à la prise en charge des déplacés.

Le président Paul Biya a ordonné la mise sur pied d’un plan d’assistance humanitaire d’urgence dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest. Ce plan a été lancé Philémon Yang. Les fonds destinés à le financer sont issus des caisses de l’État du Cameroun.

Il est piloté par un comité ad hoc présidé par le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji. Son objectif est de permettre la reconstruction des écoles, hôpitaux et autres édifices détruits par les sécessionnistes. Aussi, les 12,7 milliards de Fcfa de ce plan vont aider au retour des populations déplacées.

Le plan prévoit la réinsertion socio-économique des personnes déplacées. Il prévoit également un appui en intrants agricole et en cheptel ainsi que la reconstruction des logements détruits.  Grâce à ce plan, ces personnes vont bénéficier d’une assistance psychologique.

Par ailleurs, le plan d’assistance humanitaire d’urgence envisage la reconstitution des documents d’état civil et des titres identitaires perdus ou détruits. Ainsi, le Premier ministre a indiqué que c’est un peu plus de 75000 personnes qui bénéficieront de ce plan d’aide.

D’après Philémon Yang, cette crise a sérieusement endommagé le tissu économique et industriel des régions anglophones. A l’en croire, l’Etat pourrait même faire appel à des partenaires nationaux et internationaux. Ceci contribuerait à renforcer ce plan.

LIRE AUSSI  Cameroun : Avant la fin 2018, la dette intérieure sera réglée

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire