Sénégal / Me Wade menace Macky Sall : La Police aux aguets

Me Abdoulaye Wade bat campagne

Annonces

Partagez!

Les électeurs sénégalais pourront-ils élire les futurs représentants du peuple le 30 juillet 2017 ? En tout cas, le Sénégal risque de se plonger dans le chaos. Me Wade a invité les citoyens sénégalais à descendre dans la rue, cet après-midi.

« Aucune fraude ne sera tolérée et le peuple veillera à exercer librement ses droits. Il détient seul la souveraineté et peut se donner le droit de l’exercer directement sans passer par quelque représentant que ce soit » a dit Me Abdoulaye Wade.

Pour l’ancien président du Sénégal, le conseil constitutionnel ne peut et ne doit pas permettre à Macky Sall de rouvrir frauduleusement la période d’inscription sur le fichier électoral. Selon lui, il demande la délivrance des cartes d’électeur aujourd’hui.

Pour Serigne Babacar Kane, Préfet de Dakar, la marche sera rejetée. Pendant ce temps, le mouvement Y’en a marre exige la démission du ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo.

« Sama carte, damaye voté » une expression wolof qui signifie en français (Ma carte, je dois voter ». Pour sa part, le président Sall a saisi le conseil constitutionnel pour trancher le débat.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Leave a comment

Your email address will not be published.


*