Sénégal : Vendredi de tous les dangers !

La place de l’Obélisque au Sénégal

Annonces

Partagez!

Au Sénégal, les populations alertent les autorités du pays avant qu’il ne soit tard. Les jeunes du mouvement Y’en a marre convoquent un rassemblement demain, à la place de l’Obélisque. C’est pour dénoncer les tares du régime en place.

Pendant ce temps, le secrétaire d’Etat à la communication Monsieur Yakham Mbaye convoque lui aussi une marche au même endroit à 16h.

Que va-t-il se passer au Sénégal, le vendredi 07 Avril ? Quelle sera la réponse du préfet de Dakar ? Ces deux questions taraudent l’esprit des sénégalais qui ne savent plus à quel saint se vouer.

En tout cas, cela risque de chauffer si le préfet de Dakar ne tranche pas dans les règles de l’art. Les jeunes du Mouvement Y’en a marre en appellent à un rassemblement d’un million de participants, le vendredi 07 avril 2017 à la place de l’Obélisque.

La situation sera vraiment tendue étant donné que l’autre camp ne veut pas baisser les bras. « Nous allons bien manifester le 7 avril » a dit Yakham Mbaye. Malgré l’injonction du Chef de l’Etat aux leaders et responsables de l’Alliance pour la République (Apr) de renoncer à organiser une contre manifestation en réponse à Y’en a marre, le Secrétaire d’Etat à la communication persiste.

« Le Président de la République ne se mêle pas de ces histoires de marche. Le chef de l’Etat, gardien de la Constitution, est au-dessus de la mêlée », a-t-il dit.

Pour le secrétaire d’Etat à la communication, jusqu’à preuve du contraire, nous sommes en démocratie. Donc, il est loisible à des Sénégalais de se regrouper dans un mouvement qui s’appelle Y’en a marre, d’appeler les gens à vilipender un régime » poursuit-il.

De l’avis de Yakham Mbaye, « on doit reconnaître à d’autres Sénégalais le droit d’appeler à un rassemblement pour magnifier les actions de ce régime ». Tous, à l’écoute du préfet de Dakar !

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Sénégal : Vendredi de tous les dangers !"

Laisser un commentaire