« Si nous voulons que la culture se développe, il faut que nous développions des livres en langue nationale », Alpha Condé

Alpha CondéAlpha Condé

Ads

Partagez!

« C’est une aventure qui commence et qui va continuer. Nous allons faire en sorte qu’à l’instar de Ouagadougou (pour le Cinéma), Dakar (pour l’art africain) (…), que la Guinée soit la capitale africaine du livre ». C’est l’assurance du président guinéen, Alpha Condé.

Le livre est important pour toute chose. A plus forte raison, un bon intellectuel doit souvent prendre le temps de lire beaucoup. En Guinée, il y a de l’analphabétisme. Alpha Condé est bien conscient de ce phénomène. Autrement, il urge à combattre d’abord  l’analphabétisme qui touche au moins 60% de la population guinéenne.

« Si nous voulons être la capitale africaine du livre, faut-il permettre à tous les guinéens d’avoir accès à la culture et à la lecture », a soutenu Alpha Condé. « La majorité de notre peuple n’a pas accès à la langue française. Si nous voulons que la culture se développe, il faut que nous développions des livres en langue nationale », poursuit le président guinéen, Alpha Condé.

LIRE AUSSI  France : Vincent Bolloré en garde à vue pour ses affaires en Afrique

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "« Si nous voulons que la culture se développe, il faut que nous développions des livres en langue nationale », Alpha Condé"

Laisser un commentaire