Soudan : Les manifestants accusent, les militaires nient

Annonces

Partagez!

Dix personnes ont été tuées après les manifestations du dimanche 30 juin 2019 au Soudan.

Les manifestants continuent de contester la junte militaire au pouvoir. La répression ne cesse aussi de s’abattre sur eux. Dimanche, 7 personnes ont été tuées. Trois autres corps ont été retrouvés ce 1er juillet.

Pour les contestataires, il s’agit sans aucun doute des militaires de la junte. Mais le Conseil militaire réfute ces accusations. Pour lui, la répression ne vient pas de ses rangs.

Lire aussi Médiation au Soudan : L’appel du pied du Conseil militaire

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Laisser un commentaire