Tchad : Des bourses d’études pour des victimes de Boko Haram

Annonces

Partagez!

Vingt jeunes bacheliers de la région du Lac Tchad affectée par les attaques de la secte terroriste ont reçu des bourses pour étudier à N’Djamena, la capitale.

Vingt jeunes bacheliers issus de la région du Lac Tchad où sévit la secte terroriste Boko Haram ont reçu des bourses pour étudier à N’Djamena, la capitale du Tchad. Ces bourses seraient une «réponse efficace» à la destruction des infrastructures scolaires dans cette partie du pays où la secte terroriste interdit l’accès à l’école aux populations.

L’un des bénéficiaires a déclaré à la BBC que cette bourse est une opportunité pour lui de faire des études supérieures pendant que la situation sécuritaire rend très incertaines les études dans sa région d’origine. Ces bourses ont été octroyées par le président du conseil d’administration de l’université Emikoussi à N’Djamena, Allah Ridy Koné.

Ce dernier a indiqué qu’il s’agit d’un «impératif» pour son université. Plus de 1000 écoles ont fermé leurs portes entre fin 2017 et juin 2019 en raison de la violence dans les quatre pays touchés par la crise terroriste dans le bassin du lac Tchad, rapporte l’UNICEF.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Tchad : Des bourses d’études pour des victimes de Boko Haram"

Laisser un commentaire