Trafic d’ivoire au Gabon : 45 jours de prison pour le préfet Eugène Nziengui

Annonces

Partagez!

Le Préfet Eugène Nziengui, impliqué dans une affaire de trafic d’ivoire, a été condamné à 45 jours de prison dont 15 avec sursis.

Le Tribunal de Mouila a infligé une peine de 45 jours de prison dont 15 jours avec sursis au préfet  Eugène Nziengui, pour détention et  commercialisation d’ivoire, produit d’une espèce intégralement protégée (éléphant). Ayant déjà passé un mois en détention, il a été remis en liberté. Par ailleurs, il a été condamné à payer une amende de 100.000 F CFA et des dommage-intérêts d’un montant de 3.000.000 F CFA.

Sa concubine, Mariette Kogue Moukambi, poursuivie pour le même délit, écope de la même peine d’amende que le préfet. Mais elle a été condamnée à trois mois de prison dont un avec sursis.

Leurs complices, fournisseurs de la marchandise, ils ont écopé de peines plus lourdes. Florian Nziengui Mihindou et Ulrich Mihindou Mihindou ont été condamnés à 6 mois de prison fermes et 250.000 F CFA d’amende chacun.

Statuant une nouvelle fois sur l’affaire du préfet de Mayumba et sa concubine, le Tribunal de Mouila a infligé des sanctions qui pourraient ne pas avoir une grande influence sur la lutte contre le trafic des produits des espèces protégées.

Lire aussi Gabon : Des trafiquants d’ivoire pris en flagrant délit

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Laisser un commentaire