Volte-face de Yahya Jammeh : Le Conseil de sécurité fixe un délai sans conditions

Yahya JammehYahya Jammeh

Ads

Partagez!

Le président de la Gambie, Yahya Jammeh a maintenant du pain sur la planche. Le conseil de sécurité de l’Onu lui demande de rendre le pouvoir en lui fixant un délai sans conditions.

L’ONU et l’UA ont signé ensemble un communiqué conjoint avec la Cédéao. C’est pour demander à Yahya Jammeh à rendre le pouvoir qu’il veut confisquer par la force.

Aujourd’hui, toute la communauté internationale se lamente de ce volte-face du président gambien. Battu démocratiquement, le 1 décembre dernier, Yahya Jammeh est revenu vendredi sur sa décision. Il a dit publiquement sur les antennes de la télévision gambienne qu’il ne reconnaissait plus le verdict des urnes. C’est un fait qui, naturellement heurte la conscience de la communauté internationale. Pour l’Union européenne « C’est inacceptable ».

« Toute tentative d’inverser le changement de pouvoir pourrait avoir de sérieuses conséquences. Il est de la plus haute importance que tous les acteurs et institutions politiques rejettent sans équivoque toute violence et respectent la loi », lit-on à travers le communiqué.

En conséquence, l’UE condamne fermement les propos de Yahya Jammeh et exhorte ce dernier « à respecter pleinement l’Etat de droit et la volonté du peuple gambien.

Même son de cloche pour le conseil de sécurité qui l’exige d’ailleurs à rendre le pouvoir. On lui fixe un délai sans conditions.

En somme, les quinze pays membres du Conseil de sécurité ont appelé dans une déclaration M. Jammeh à « respecter le choix du peuple souverain de la Gambie, comme il l’a dit le 2 décembre, et de transférer, sans conditions ni retard injustifié, le pouvoir au président élu, Adama Barrow. »

Dans la nuit de samedi, le parti de Yahya Jammeh, l’APRC, a annoncé son intention d’utiliser les voies légales. La contestation des résultats se fera devant la Cour suprême. Donc, mardi pour être dans les délais, demain étant férié.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Volte-face de Yahya Jammeh : Le Conseil de sécurité fixe un délai sans conditions"

Laisser un commentaire