Zimbabwe : Des dizaines de médecins radiés

Annonces

Partagez!

Près de 80 médecins ont été révoqués pour leur participation à une grève qui paralyse les hôpitaux publics depuis bientôt octobre dernier.

Des dizaines de médecins ont été révoqués au Zimbabwe pour leur participation à une grève qui paralyse les hôpitaux publics du pays depuis bientôt deux mois. Annonce faite par la ministre de l’Information, Monica Mutsvangwa, ce mardi 5 novembre 2019. Cette grève est jugée illégale par la justice.

Face au refus des médecins de reprendre le travail, les autorités ont engagé des procédures disciplinaires contre les grévistes. «Les audiences disciplinaires (…) ont débuté le 1er novembre. Sur les 80 médecins poursuivis, 77 ont été reconnus coupables et révoqués», a déclaré la ministre à la presse, à l’issue du conseil des ministres. «Toutes les mesures nécessaires sont prises pour assurer un retour au plus vite à la normale», a-t-elle ajouté.

Les médecins du secteur public ont arrêté le travail depuis le début du mois d’octobre dernier pour réclamer notamment une revalorisation de leurs salaires. Ils affirment avoir perdu quinze fois la valeur de leur rémunération en l’espace d’un an. Une situation due notamment à la grave crise économique qui frappe le Zimbabwe depuis une vingtaine d’années.

Les praticiens ont toutefois refusé toutes les augmentations de salaire proposées par le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa. Une manifestation dans les rues de Harare, la capitale, est prévue ce mercredi.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Zimbabwe : Des dizaines de médecins radiés"

Laisser un commentaire