Zone de libre-échange continentale : 44 pays signent

La libre-échange continentale décidée à KigaliLa libre-échange continentale décidée à Kigali

Annonces

Partagez!

Le sommet de l’Union Africaine s’est déroulé mercredi à Kigali au Rwanda. La création de la zone de libre-échange continentale a été l’un des points phares. Des dirigeants africains ont donné leur accord. En somme, 44 pays ont signé.

Kigali était mercredi, la capitale de l’Union Africaine (UA). Un sommet qui revêt un accent particulier. Des décisions importantes y ont été prises. Aujourd’hui, il y a nécessité de cet accord pour développer davantage le commerce intra-africain, en diminuant évidemment les droits des douanes.

Le mercredi 21 Mars 2018, l’histoire retiendra qu’une décision a été prise par le sommet de l’UA. Il s’agit de la signature d’un accord. Il concerne la libre-échange continentale (Zlec). Quarante-quatre pays africains ont signé, à Kigali, cet  accord. C’était l’un des projets clés de l’Union africaine (UA).

La création de cette Zlec, constitue une grande opportunité, car elle est la plus vaste au monde en nombre des pays membres. « L’accord établissant la Zlec a été signé par 44 pays », a soutenu le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, en conclusion du sommet de l’organisation dans la capitale rwandaise.

Les poids lourds, comme l’Afrique du Sud, le Maroc, l’Égypte, le Kenya ou encore la pourtant très protectionniste Algérie, ont signé l’accord, qui entrera en vigueur dans un délai de 180 jours, après avoir été ratifié à l’échelle nationale par les pays signataires. Le Gabon a également signé.

De son côté, le Nigeria s’est abstenu. Aussi, d’autres pays ont gardé un silence. Ils ne veulent pas s’afficher. Pour l’Union Africaine, la mise en œuvre de la Zlec permettra d’augmenter de près de 60 % d’ici à 2022 le niveau de commerce intra-africain. Actuellement, seulement 16 % du commerce des pays africains s’effectue avec d’autres pays du continent.

LIRE AUSSI  Paul Kagame : « La création d’un marché africain implique nécessairement une métamorphose dans notre façon de penser et d’agir »

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire