Zone de libre-échange continentale: L’Afrique centrale, plus grande bénéficiaire

La libre-échange continentale décidée à KigaliLa libre-échange continentale décidée à Kigali

Annonces

Partagez!

Selon la Banque africaine de dévelopement (BAD), l’Afrique centrale bénéficiera du plus gros impact économique lié à la mise en place de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA).

En marge des assemblées annuelles de la BAD, à Malabo, en Guinée équatoriale, Hanan Morsy , directrice de la recherche à la Banque, a indiqué que ‘’le revenu réel de la région pourrait augmenter jusqu’à 7%, grâce à la mise en place de la ZLECA.

Elle devancera ainsi l’Afrique de l’Est (région la plus performante du continent en termes de PIB) qui devrait enregistrer une hausse d’environ 4,2%, suivie de près par l’Afrique du Nord’’.

4% à 6%, tels sont, selon la Banque, les objectifs de croissance ‘’nécessaires pour lui permettre de résorber le chômage qui sévit sur le continent en créant des millions d’emplois.’’

« Bien qu’il y ait des différences dans les gains, tous les pays africains sont mieux lotis avec l’intégration régionale qu’en l’absence d’une telle intégration », a indiqué la responsable.

Rappelons que la ZLECA qui est entrée en vigueur le 30 mai dernier, vise à créer un marché unique africain, pour booster les échanges de personnes, de biens et de marchandises afin d’accélérer l’intégration de l’Afrique. D’après les estimations, la nouvelle zone devrait permettre au continent de gagner près de 4,5% de plus sur son PIB, rapporte l’agence ecofin.

Lire aussi Une aubaine pour le lait kenyan

Comments

commentaires

Actualité africaine

Leave a comment

Your email address will not be published.


*