53 camerounais expulsés de la Guinée Equatoriale

Plage de KribiKribi, la capitale départementale de l'océan au Cameroun

Annonces

Partagez!

Au moins 53 ressortissants camerounais visiblement détenteurs de leurs titres de séjour ont été expulsés de la Guinée Équatoriale, voisine, le 8 mai 2016 dépourvus de leurs biens. La police équato-guinéenne a fait savoir que les intéressés n’avaient pas des documents sur eux.

La Guinée Équatoriale a renvoyé dans leur pays, plusieurs camerounais dépourvus de leurs biens le 8 mai dernier. D’après les forces de l’ordre de ce pays voisin du Cameroun, ces personnes seraient toutes en situation irrégulière, ce que démentent vivement les personnes expulsées.

Les 25 femmes et 28 hommes sommés de plier bagages dont certains parmi eux ont passé plusieurs années en Guinée Equatoriale, à l’image d’une dame qui totalise déjà 38 ans de vie sur le sol équato-guinéen, ont accosté sur les rives d’un village frontalier, précisément au Campo-Beach.

« Je suis sortie pour aller acheter un médicament à mon petit-fils. Mes explications ont été vaines. On m’a jetée dans le camion en me faisant comprendre que je n’ai plus le droit de vivre sur le sol guinéen », a confié Anne Matip aux journalistes. Agée de 60 ans révolus et ne savait à quel saint se vouer car, détentrice selon elle de tous les documents officiels lui autorisant de s’établir dans ce pays dit « frère ».

Certaines sources révèlent que ces expulsions dans des conditions inhumaines auraient été perpétrées en complicité avec les autres habitants des localités dans lesquelles ces personnes ont été interpellées.

La confusion est présente non seulement dans l’identification des personnes en situation régulière mais aussi dans l’identification des ressortissants en provenance du Cameroun.

Après avoir procédé à la vérification des origines de chacun de ces expulsés, le constat est que tous ne sont pas Camerounais, le Préfet de la localité camerounaise de l’Océan, Antoine Bisaga, explique : « nos voisins équato-guinéens renvoient tout le monde ici au Cameroun. Et pourtant, tous ne sont pas Camerounais ».

A l’image de cette opération menée par la Guinée Equatoriale sur les ressortissants de son voisin le Cameroun, les expulsions entre pays de la zone Cémac sont légion. Et pourtant les accords de libre circulation des personnes et des biens ont été signés et validés par les pays membres de cette communauté sous-régionale, mais ils peinent à être mis en application par rapport à d’autres réalités notamment d’ordre sécuritaire. Mais, expulsé des personnes en situation régulière pour motif qu’elles n’avaient pas des documents administratifs sur eux, constitue un abus que les autorités équato-guinéennes et d’autres de la sous-région doivent regarder de près.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "53 camerounais expulsés de la Guinée Equatoriale"

Laisser un commentaire