Ali Bongo Ondimba : « Aucune femme ne doit mourir en donnant la vie »

Le président Ali Bongo et son épouse Sylvia au CHULLe président Ali Bongo et son épouse Sylvia au CHUL

Ads

Partagez!

En bon Président, Ali Odimba Bongo se soucie beaucoup de ses compatriotes, notamment les femmes gabonaises. Un chef de l’Etat qui respecte la femme. Car, dit-il, aucune femme ne doit mourir en donnant la vie.

«Je suis toujours à l’écoute de la population gabonaise. J’ai beaucoup discuté avec des mères de famille ». Le Président Ali Bongo a tenu ces propos, en marge des visites qu’il a effectuées dans deux structures hospitalières de la capitale gabonaise.

C’était pour non seulement donner un coup de main aux femmes, mais aussi de s’assurer de l’effectivité de la mesure sur la gratuité des frais d’accouchement. Il avait fait cette promesse lors de son traditionnel discours le 31 décembre 2017.

« Et je peux vous dire que nous sommes depuis quelques années préoccupés par tout ce qui touche la question de la naissance et son environnement », a dit Ali Bongo. Pour le chef de l’Etat Gabonais, aucune femme ne doit mourir en donnant la vie et les enfants qui naissent doivent venir au monde dans un environnement sain.

L’accouchement gratuit ne doit donc pas rester que des mots, cela doit se matérialiser. Je suis donc venu me rendre compte que tout se passe bien », tient-il à préciser.

LIRE AUSSI  Accouchements gratuits au Gabon : Le couple présidentiel en visite dans les hôpitaux de Libreville

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire