Amadou Gon Coulibaly : « les populations dénoncent une lourdeur administrative »

Amadou Gon CoulibalyAmadou Gon Coulibaly

Annonces

Partagez!

Amadou Gon Coulibaly est Premier ministre, ministre du Budget et du portefeuille de l’État. Il a donné son avis sur le 1er call center effectué jeudi dernier à Abidjan. Cet homme d’Etat ivoirien a décrypté son message pour que les uns et les autres puissent comprendre.

« Recueillir toute les plaintes relatives aux dérives des services publics en rapport avec les tracasseries administratives, et les lenteurs dans le traitement des dossiers », est le rôle assigné à l’observatoire du service public, a-t-il soutenu. Pour Gon Coulibaly, la création de cet outil est la matérialisation de l’une des visions du Alassane Ouattara, celle de rapprocher la population de son Administration Publique.

En réalité, il est d’avis que cet instrument est une bonne opportunité pour apporter des réponses à certaines questions. « C’est un instrument d’écoute permanent, de traçabilité dynamique et de démarrage d’un processus efficace », dit-il. Car, explique t-il, « elle permettra de recueillir formellement les aspirations de nos concitoyens ». C’est pourquoi, il tient à cet instrument qui, d’après lui, vient à son heure. En dépit des efforts notés, il a fait savoir que, « l’administration n’est pas exempte de reproche ».

Sur un autre registre, il fait constater l’indignation des populations, à cause de la lourdeur d’une administration. En conséquence, il lance un appel à l’ensemble des membres pour qu’ils puissent apporter davantage de rigueur par rapport à leur travail.

« Les populations s’indignent de plus en plus de la lourdeur du système administratif », a expliqué le Premier ministre. Il a invité l’ensemble des membres de ce nouvel outil à plus de rigueur. « L’Observatoire du Service Public est le premier du genre  en Côte d’Ivoire ».  Dans ce cas de figure, il est disposé à appuyer cette initiative. D’ailleurs, il y voit un baromètre entre l’usager et le service public. En tout cas, il faut un suivi.

LIRE AUSSI  Algérie : Des médecins bastonnés par des policiers

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Amadou Gon Coulibaly : « les populations dénoncent une lourdeur administrative »"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher