Bénin : Des morts dans les violences à Cotonou

© RFI

Annonces

Partagez!

Un mort et un blessé. C’est le bilan des affrontements violents entre la police et des manifestants le 1er mai 2019 à Cotonou. Les manifestations continuent ce 2 mai 2019. Deux autres morts ont été signalés

Suite à la rumeur sur l’arrestation de l’ancien président béninois Yayi Boni, ses partisans ont rejoint son domicile et érigé des barricades enflammées.

Les affrontements qui ont ensuite éclaté avec les forces de sécurité ont fini par faire des victimes. Une femme, blessée par balles la veille et admise pour des soins, est finalement décédée ce 2 mai 2019. Par ailleurs, un autre blessé est également signalé.

« Les sanctions les plus dures seront prises à l’endroit des forces de l’ordre qui sont passées outre la consigne donnée de ne pas faire usage d’armes létales », a déclaré le ministre de l’Intérieur Sacca, selon RFI.

Les autorités sécuritaires démentent cependant avoir voulu arrêter l’ancien Chef d’Etat Yayi Boni, qui a lancé le 29 avril un ultimatum au président Patrice Talon de mettre fin au scrutin législatif. Le déploiement des forces de sécurité avait pour but de surveiller des jeunes venus à Cotonou dans le dessein de casser, selon toujours les autorités.

Les manifestations continuent à Cotonou ce 2 mai 2019. Plusieurs barricades ont été érigées. Les partisans de Yayi Boni sont toujours cantonnés chez lui. Et les militaires se sont déployés à plusieurs points de la ville. Deux interventions de l’armée et de la police ont été signalées dans le quartier où réside l’ancien président. Au moins deux morts ont été enregistrés, selon RFI.

LIRE AUSSI Bénin : Interdiction et dispersion des manifestations de l’opposition

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Laisser un commentaire