Burkina : La démission du ministre des mines réclamée

Annonces

Partagez!

Plusieurs voix s’élèvent au Burkina pour réclamer la démission du ministre des mines, cité dans une affaire fraude à l’or.

Des partis politiques, notamment l’Union pour le progrès le changement (UPC) Chef de file de l’opposition politique, et des organisations de la société civile, précisément le Balai Citoyen qui a été très actif dans le renversement du président Blaise Compaoré, réclament la démission du ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani.

Ces injonctions interviennent après l’éclatement d’un scandale portant sur une fraude à l’or.

Des journaux d’investigation burkinabè ont en effet révélé que la société minière canadienne Iamgold Essakane SA a voulu faire sortir du pays plusieurs tonnes d’or, évaluée à plusieurs centaines de milliards de F CFA, qu’elle a présentées comme du charbon fin.

Le ministre Oumarou Idani avait indiqué, se basant sur une expertise menée par la brigade anti-fraude, qu’il n’y avait pas eu fraude.

Mais le procureur général a annoncé en début de semaine l’inculpation de douze personnes physiques et de la société Iamgold ainsi que Bolloré Burkina pour fraude. Le procès, débuté le 7 août 2019, a été renvoyé en octobre. Quant au cas du ministre, il a été transféré à la Haute cour de justice pour suite à donner.

Les partis politiques et la société civile jugent que le ministre des mines devrait par conséquent démissionner.

Lire aussi Burkina : La société civile se penche sur le sort de 250 000 déplacés

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Laisser un commentaire