Cameroun : Et si Kamto était le Jean Ping ou le Raïla Odinga Camerounais ?

Maurice KamtoMaurice Kamto

Ads

Partagez!

Les propos du candidat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) à la présidentielle d’octobre prochain donne froid au dos. Ils laissent croire qu’il compte sur une insurrection généralisée pour accéder au pouvoir au cas où il perdait l’élection présidentielle.

Depuis qu’il est entré dans la scène politique, le Pr Maurice Kamto, le président du MRC, est considéré par certains jeunes Camerounais comme étant un candidat sérieux à la présidentielle d’octobre prochain.

Seulement, le candidat du MRC s’illustre depuis quelque temps par des propos inquiétant qui pourraient mettre à mal la paix sociale dans le pays. Lors de la convention de son parti qui l’a désigné candidat, Maurice Kamto a fait savoir qu’ il est déterminé à descendre dans la rue pour affronter « pacifiquement » les forces de l’ordre si jamais sa victoire a était volée.

Bien qu’il ait déclaré qu’il reconnaîtra le vainqueur de l’élection et le félicitera, le candidat du MRC a renouvelé les mêmes propos mardi au cours de la grande interview de Jean Bruno Tagne sur Canal 2 international. Cette fois-ci, il en a appelé de manière implicite et voilée à une insurrection généralisée qui lui permettra de prendre le pouvoir. Ce qui laisse croire que ce dernier serait d’avance un mauvais perdant qui n’acceptera pas une autre éventualité que la victoire, au cas contraire il descendra dans la rue pour provoquer un soulèvement populaire.

Du coup, la majorité de Camerounais voient et dénoncent une sorte de complot qui consiste à réunir derrière lui les autres membres de l’opposition. Etant un bon récupérateur politique, Kamto sait qu’il peut profiter du contexte sociaux politique et sécuritaire sensible et tendu pour tenter de prendre le pouvoir en semant le chaos comme l’ont tenté Jean Ping au Gabon et Raïla Odinga au Kenya. A l’entendre parler, bien que prétentieux et habité par le complexe du messie, il se voit déjà président de la République du Cameroun.

Par conséquent, il ne serait pas surprenant de voir Kamto, qui n’a pas eu le courage d’aller aux sénatoriales et qui risque de ne pas prendre part aux législatives et municipales, se déclarer président élu du Cameroun après un échec cuisant. Une situation qui ne pourra que fragiliser d’avantage la stabilité du pays.

Heureusement que les Camerounais ne sont pas dupes. Maurice Kamto pourrait ainsi se couvrir de honte et de ridicule comme Jean Ping et Raïla Odinga.

LIRE AUSSI  Cameroun : Ce proche de Macron qui soutient Akere Muna

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun : Et si Kamto était le Jean Ping ou le Raïla Odinga Camerounais ?"

Laisser un commentaire