Cameroun: Le domicile de John Fru Ndi incendié, sa sœur kidnappée

Ni John Fru Ndi appelle au boycottNi John Fru Ndi

Annonces

Partagez!

L’annonce a été faite vendredi par l’un des avocats du SDF au cours du contentieux post-électoral devant le conseil constitutionnel.

A en croire les juristes, les faits qui se sont déroulées mercredi dernier à Baba II sont des représailles liées à l’appel des sécessionnistes au boycott de la présidentielle dans les régions anglophones.

Les sécessionnistes ambazoniens ont incendié la résidence de Ni John Fru Ndi sise à Baba II dans la région anglophone du Nord-Ouest. L’annonce a été faite par l’un des avocats du SDF lors du contentieux post-électoral devant le conseil constitutionnel.

On apprend également du juriste que dans la même journée, les séparatistes ont enlevé la petite sœur du chairman Ni John Fru Ndi et tiré sur son chauffeur.

Ces incidents qui se sont déroulés au lendemain de la présidentielle sont des représailles liées à l’interdiction par les sécessionnistes aux populations de participer au scrutin dans les régions anglophones.

Le chairman Ni John Fru Ndi a bravé cette interdiction (cet appel au boycott), raison pour laquelle il a subi les conséquences.

Rappelons qu’en prélude à la présidentielle, les sécessionnistes ambazoniens avaient appelé au boycott de l’élection présidentielle dans les régions anglophones.

Ils avaient prévenu que tous ceux-qui participeront à ce scrutin en subiraient les conséquences. En dehors du chairman du SDF, les séparatistes auraient également assassiné plusieurs personnes qui auraient également voté le 7 octobre dernier.

LIRE AUSSI  Présidentielle au Cameroun : Maurice Kamto s’autoproclame vainqueur

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cameroun: Le domicile de John Fru Ndi incendié, sa sœur kidnappée"

Laisser un commentaire