Présidentielle au Cameroun : Maurice Kamto s’autoproclame vainqueur

Annonces

Partagez!

Le candidat du Mrc a proclamé sa victoire du scrutin du 07 octobre au siège de son parti à Yaoundé. Le gouvernement et les autres leaders de l’opposition ont fermement condamné cette attitude.

“J’ai reçu mission de tirer le penalty, je l’ai tiré et je l’ai marqué, j’ai reçu du peuple un mandat clair que j’entends défendre jusqu’au bout je demande au  président de la République sortant à me remettre le pouvoir afin d’éviter une crise postélectorale ».

C’est en ces mots que le candidat du Mrc le Pr Maurice Kamto a déclaré sa victoire cet après midi au siège de son parti à Yaoundé. Maurice Kamto annonce sa victoire à l’élection présidentielle au Cameroun moins de 24 heure après le scrutin. Comme pour prendre de court ses rivaux.

Dans sa déclaration, il n’a présenté aucune preuve lui permettant de soutenir sa victoire. Les réactions à ces déclarations ne se sont pas faites attention. C’est d’abord le candidat Garga Haman Adji qui a condamné cette attitude en invitant Maurice Kamto à respecter le droit.

Joshua Osih du SDF tout comme John Fru Ndi ont appelé Maurice Kamto à la revenue. Matomba et Ndifor en ont fait de même. Côté gouvernemental, le porte parole Issa Tchiroma Bakary, ministre de la communication a rappelé à France 24 que le conseil constitutionnel est le seul organe habilité à proclamer les résultats de la présidentielle.

Le ministre de la communication Issa Tchiroma Bakary a tenu un point de presse. Il a appelé les camerounais à la vigilance. Selon lui, le candidat Kamto souhaite déstabiliser le Cameroun. Et a mis en garde le candidat : »il aura en face de lui toute une Nation ».

Kamto dans le viseur du gouvernement

Rappelons que quelques jours avant la présidentielle, le directeur de campagne de Maurice Kamto, Paul Eric Kingue annonçait déjà la victoire de son candidat. Ces déclarations pourraient faire monter la tension au Cameroun, avant la publication officielle des résultats. Notamment dans le nord du pays, en proie à des tensions sécessionnistes. Surtout après que la commission électorale ait interdit l’utilisation de téléphones mobiles dans les bureaux de vote.

Paul Atanga Nji a alors prévenu : « l’Etat est un monstre froid ». Par conséquent le Mrc pourrait être mis sous l’éteignoir.

LIRE AUSSI : Conclusion des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de Rugby 2019 ce samedi 18 août

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire