Cameroun: Un ex-ministre de la Défense et proche de Paul Biya aux arrêts

Annonces

Partagez!

Edgard Alain Mebe Ngo’o et plusieurs de ses anciens collaborateurs sont depuis mardi aux arrêts pour malversation financières.

Aux arrêts depuis quelques jours , l’ancien ministre de la défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o se trouve au tribunal criminel spécial en compagnie de plusieurs de ses ex-collaborateurs. C’est à la suite de l’opération d’assainissement des mœurs baptisée « opération épervier » qui lutte contre la corruption et les détournements de fonds publics.

Parmi ses collaborateurs, on retrouve Maxime Mbangué, ancien conseiller technique au ministère de la Défense, Joël Mboutou, colonel de l’armée et ancien adjoint en chef du secrétariat militaire. Mais aussi Victor Emmanuel Menyé, directeur général adjoint de la banque SCB Cameroun, la filiale locale du groupe bancaire marocain, Attijariwafa Bank.

A en croire des sources, l’ex-ministre de la Défense est impliqué dans une affaire liée aux contrats d’achats d’équipement militaires pour le compte de l’armée camerounaise auprès de la société Magforce. Un contrat sur lesquels pèsent des soupçons de surfacturations, des détournements de deniers publics et des rétro-commissions.

En dehors de ses anciens collaborateurs, plusieurs membres de la famille de celui qui fut aussi patron de la police camerounaise sont cités dans cette affaire. Des sources font savoir que son épouse Bernadette Mebe Ngo’o est leurs deux fils seraient impliqués dans cette affaire et devraient passer devant le TCS en vue d’une audition.

Rappelons qu’Égard Alain Mebe Ngo’o, administrateur civil de formation est un proche du président Paul Biya. D’aucuns disent que c’est son « fils » et le voyaient comme étant son potentiel successeur à la magistrature suprême. Toutefois, Edgard Alain Mebe Ngo’o reste l’un des hommes les plus puissant et les plus influent du Cameroun.

Cet administrateur civil de 59 ans a été tour à tour préfet dans différents département du pays dont celui du Mfoundi siège des institutions du pays. Il a été directeur du cabinet civil de la présidence de la République, délégué général à la sûreté nationale (patron de la police camerounaise), fonction qu’il a cumulé durant des années avec celle de ministre de la défense.

LIRE AUSSI Cameroun : Des officiers de l’armée aux arrêts

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher