Cameroun : La Cobac inflige des sanctions pécuniaires à la BC-PME

Le siège de la CobacLe siège de la Cobac

Ads

Partagez!

Selon des sources, la commission bancaire de l’Afrique centrale a ouvert le 30 août dernier une procédure disciplinaire contre cet établissement bancaire public pour non respect de la réglementation prudentielle au capital minimum. Cette procédure a conduit à des sanctions à hauteur de plusieurs millions de Fcfa.

Le gendarme des banques en Afrique centrale a encore frappé. Cette fois sa cible c’est la Banque camerounaise des Petites et moyennes entreprises (BC-PME) et ses dirigeants, notamment la directrice générale, Agnès Ndoumè Mandeng.

Des sources dignes de foi révèlent qu’au mois d’août dernier, la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) a imposé des sanctions à hauteur de plusieurs millions de Fcfa à la BC-PME pour non respect de la réglementation prudentielle du capital minimum.

Ces sanctions sont la suite d’une procédure disciplinaire ouverte par le la Cobac contre la BC-PME et ses dirigeants. Tout est parti d’un constat fait par la Cobac depuis le 31 août 2015.

En effet, la Cobac, à cette époque, avait constaté que la BC-PME ne disposait pas de fonds propres qu’elle devait justifier à tout moment. Une infraction à la norme relative à la représentation du capital minimum.

La BC-PME était dans cette situation parce qu’elle est une entreprise à capitaux publics libérés par l’Etat à hauteur de 10 milliards Fcfa. Pourtant, la BC-PME avait besoin d’une allocation supplémentaire de 5 milliards Fcfa tel voulu par son Business plan.

L’absence de cette allocation place la BC-PME dans une situation inconfortable ne lui permettant pas de respecter l’ensemble des ratios prudentiels (capital minimum exigé). Mais aussi les fonds propres pendant la période de lancement et les premières années d’exploitation.

Après ce constat, la Cobac avait rappelé à l’ordre la BC-PME en date du 16 octobre 2017. C’est donc le non respect de cette conformité qui a conduit la Cobac à sévir.

Ces sanctions tombent au moment où le Cameroun a entamé des discussions avec la Banque mondiale et la Banque africaine de développement pour restructurer le modèle économique de la BC-PME. Désormais, les banques commerciales pourront intervenir pour soutenir la BC-PME en cas de difficultés.

LIRE AUSSI  Cameroun : La production nationale de cacao progresse de 22000 tonnes

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire