CAN 2019 : Le TAS déboute les Comores, les Lions jubilent

Annonces

Partagez!

Tenant du titre, le Cameroun, 5 fois champion d’Afrique, sera bien présent à la CAN 2019, en Égypte du 21 juin au 19 juillet 2019, pour défendre sa couronne sur le terrain.

Le Tribunal arbitral du sport a débouté les Comores. Le TAS a annoncé ce mardi 4 juin 2019, qu’il juge irrecevables les deux appels déposés par les Comores.

Les Comores qui étaient dans le même groupe des qualifications à la CAN 2019 que les Lions Indomptables, réclamaient la disqualification du Cameroun suite à sa perte du statut de pays hôte.
Mais après avoir examiné le fond de la plainte des Comores, le TAS a confirmé la décision de la Confédération Africaine de Football (CAF).

L’instance africaine, qui avait modifié le nombre de pays participants à la CAN 2019, en chemin, s’était abstenu d’exclure le Cameroun des éliminatoires. Et elle lui avait réattribué l’organisation de l’édition suivante en 2021, aux dépens de la Côte d’Ivoire.

Le TAS a expliqué que dans tous les cas, même en disqualifiant le Cameroun, les Comores n’auront aucun avantage. C’est même le faible Malawi, 3ème du groupe, qui aurait pu s’en réjouir.

« Même en cas de disqualification de l’équipe nationale du Cameroun, une telle disqualification n’aurait aucune incidence sur le classement de l’équipe des Comores dans son groupe de qualification pour la CAN 2019 et qu’il lui était ainsi mathématiquement impossible de se qualifier pour cette compétition», a souligné le TAS qui était obligé de s’empresser de donner son verdict à deux semaines du coup d’envoi de la CAN.

Les Colecanthes ne participeront pas à la première CAN de leur histoire, en passant par des plaintes au Tribunal.

A la fin des éliminatoires, les Comores (5pts, -4), ont fini bons derniers, derrière le Malawi (5pts, -4), le Cameroun (11pts, +3), et le Maroc (11pts, +5).

LIRE AUSSI Le TAS déboute les Comores

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Paulin EBO
Paulin Ebo est un journaliste sportif gabonais. Il possède une dizaine d'années d'expérience. Après ses études à l'université Omar Bongo, il a travaillé pour plusieurs médias locaux.

Laisser un commentaire