Cemac: La Beac encourage la poursuite des réformes économiques

Abbas Toli Mahamat, le gouverneur de la BEACAbbas Toli Mahamat, le gouverneur de la BEAC

Ads

Partagez!

C’est ce qui ressort du comité de politique monétaire de la banque centrale réuni en session ordinaire le 25 juillet à N’Djamena. Le comité a salué la réalisation de ces réformes.

Le comité de politique monétaire (CPM) de la Beac s’est réuni mercredi pour sa deuxième session ordinaire à N’Djamena au Tchad. Il était présidé par le gouverneur de la Beac, Abbas Mahamat Tolli.

Le but de cette réunion était d’évaluer la situation économique de la Cemac. Il s’agissait aussi de faire le point sur la matérialisation des reformes économiques visant à redresser les économies de la Cemac.

Ainsi, le CPM de la Beac a constaté que les prévisions de l’année 2018 sont encourageantes et bonnes. Car le taux de croissance du PIB réel est de 2,5% au lieu de 2,1% initialement prévu.

Soulignons qu’en 2017, la croissance était tout simplement nulle. Le taux d’inflation de la Cemac. La Beac, ayant salué ces perspectives, a décidé au terme de cette réunion de maintenir inchangé  le taux d’intérêt des appels d’offres à 2,95 %.

Elle a également maintenu le taux de pénalité aux banques à 7%  ainsi que le taux de rémunération des réserves obligatoires à 0,05 %. Par ailleurs, la Banque centrale a décidé de supprimer des taux des avances aux Trésors nationaux conformément aux nouvelles dispositions statutaires.

Pour conclure, le CPM de la Beac a salué la réalisation  de ces mesures de redressement. Elle a d’ailleurs encouragé la poursuite de celle-ci.

LIRE AUSSI  Tchad : Idriss Déby convoque un sommet extraordinaire des chefs d’États de la CEMAC

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire