Conseils pendant le Ramadan : les risques du sport

Le sport pendant le ramadanLe sport pendant le ramadan

Ads

Partagez!

Un sport d’endurance par exemple impose à notre organisme un ravitaillement important en glucides et en eau… ce qui est impossible pendant le jeûne.

Les risques d’hypoglycémie et de déshydratation sont alors majeurs. Comme c’est le cas pour une activité professionnelle en extérieur, il convient autant que possible d’éviter la pratique du sport lorsque l’on jeûne et qu’il fait chaud.

Boire abondamment avant l’aube et le soir est indispensable, mais n’est pas forcément suffisant. La régulation de la diurèse ne permet pas en effet de « stocker » des réserves d’eau pour anticiper l’abstinence de boissons, l’excès étant éliminé par les urines.

Le jeûne va donc être particulièrement éprouvant pour la santé du sportif et peu propice à la performance. Sans oublier le risque accru de blessures tendineuses et musculaires. Les solutions ? Pratiquer une activité physique une à deux heures après la rupture du jeûne avec toutefois le désagrément d’empiéter sur le temps de sommeil. Vous êtes concerné ? N’hésitez pas à solliciter un avis médical.

LIRE AUSSI  Afrique : L’élevage des cobayes, un juteux business en expansion

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Conseils pendant le Ramadan : les risques du sport"

Laisser un commentaire