Coton en Afrique : Le Mali meilleur

Le coton malienLe coton malien

Annonces

Partagez!

L’on peut dire sans risque de se tromper que le Mali reste le meilleur dans le domaine du coton. C’est pour la saison 2017/2018. Avec de nombreuses tonnes, le Mali est à coup sûr d’atteindre un objectif.

Cette saison, le pays a profité d’une météo plus clémente que prévue, lui permettant de dépasser le Burkina Faso, ex-leader de la filière. Cette année, le pays n’atteindra que 563 000 tonnes de coton récoltées, il avait pourtant planté davantage des graines que son concurrent malien. Mais des conditions climatiques défavorables associées à des attaques d’insectes ne lui permettent de récolter que 333 kilos à l’hectare, son plus mauvais score depuis 22 ans.

Depuis la tentative ratée du coton OGM, qui a finalement été abandonné en 2016, le Burkina Faso peine à obtenir de bons rendements. Des difficultés qui profitent donc à son voisin. Le coton est, après l’or, la deuxième source d’exportation avec 187 milliards de francs CFA en 2004.

Pour la campagne 2005/2006, la production de coton graine est estimée à 600 100 tonnes contre 585 000 pour la campagne précédente . Premier pays africain producteur de coton, le Mali est vulnérable aux fluctuations des cours de l’« or blanc » et est menacé par les subventions européennes, mais surtout américaines accordées aux producteurs occidentaux qui rendent le coton africain non compétitif.

Le Mali, avec d’autres pays comme le Burkina Faso ou le Tchad demandent la suppression de ces subventions. L’économie du Mali reste dominée par le secteur primaire et notamment agricole. Les secteurs secondaire (industrie) et tertiaire sont peu développés. L’agriculture est confrontée à des difficultés récurrentes : sécheresses répétitives depuis les années 1970, baisse du prix des matières premières produites, comme le coton, hausse des coût de production (intrants et carburants).

La production aurifère est importante au Mali. Le secteur industriel étant peu développé, le Mali importe une grande partie des biens de consommations.

Le Mali est également confronté au problème de la dette. Les organisations internationales (Banque mondiale, Fonds monétaire international) a poussé l’État malien à adopter des politiques d’ajustement structurel avec la privatisation de certains secteurs de l’économie (transport ferroviaire, distribution de l’eau et de l’électricité et récemment la Compagnie malienne pour le développement du textile).

Malheureusement, les autorités du pays n’en voient pas cela. Avec ce créneau, le pays pourrait avoir d’excellents revenus pour soulager les populations. La crise économique a fait effet ; surtout avec les rebelles qui perturbent le pays. Mais aussi, avec une bonne organisation, le Mali peut et bien relever les défis majeurs.

LIRE AUSSI  Le Sénégal et la Mauritanie ne disposent pas d’un plateau technique pour faire la recherche du gazier

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Coton en Afrique : Le Mali meilleur"

Laisser un commentaire