Croissance économique en Afrique: La Banque mondiale et le FMI pour des politiques génératrices de croissance

Christine Lagarde, Pierre MoscoviciChristine Lagarde, Pierre Moscovici

Annonces

Partagez!

‘’Les dernières prévisions mondiales indiquent un léger ralentissement de l’activité économique, avec un risque de dégradation persistant.

La progression des échanges commerciaux dans le monde marque le pas, tandis que les perspectives d’investissement sont devenues moins favorables. Or, il s’agit de deux moteurs essentiels de croissance, de productivité, d’innovation, de création d’emplois et de développement durable.

Les faiblesses liées à l’endettement persistent et l’incertitude entourant les politiques publiques pèse sur la confiance.

Dans ce contexte, il est important que les pays en développement adoptent des politiques génératrices de croissance tout en maîtrisant les risques et en protégeant les populations les plus vulnérables’’, peut-on retenir du communiqué des réunions de printemps 2019 du groupe de la Banque mondiale et du FMI à Washington.

Et le communiqué de noter que les deux institutions financières sont en mesure d’aider les pays à faire face à ces difficultés.

LIRE AUSSI Afrique subsaharienne: Une croissance en baisse en 2019 et 2020 selon le FMI

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Croissance économique en Afrique: La Banque mondiale et le FMI pour des politiques génératrices de croissance"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher