Mafia: la plus grande affaire de détournement d’argent public dans l’histoire du Gabon

Guido SantulloGuido Santullo

Annonces

Partagez!

L’affaire qui oppose l’homme d’affaire italien Guido Santullo à la République Gabonaise commence à dévoiler ses premiers mystères. Un dicton dit : « Qui a bu, boira« .

Après la Guinée Conakry (Groupement Santullo Sericom Guinée) où Santullo a brassé des milliards auprès de Lansana Conté, il a posé ses valises en 2010. Il crée la même année le groupement Santullo Sericom Gabon S.A. La seule vision des actionnaires suffirait à envoyer en prison quelques personnalités… C’est cette entité qui en deux ans va signer en entente directe 400 milliards de francs CFA de marchés publics. C’est une véritable mafia qui est en train d’être mise à jour.

LIRE AUSSI : les 400 milliards de magouilles des TP et Santullo

L’enquête actuelle déclenchée par le Parquet de Libreville dans le cadre de l’opération MAMBA s’intéresse aux 23 milliards de francs CFA perçus pour la réhabilitation de 400 mètres (oui juste 400 mètres!!) du Pont de Kango. Ce projet est caractérisé par de graves irrégularités. Elles ont permis au mafiosi de faire payer des factures ne correspondant pas à la réalité du service fait.

Pour ce faire, le Ministre Ngambia, homme de main du Ministre Yves Fernand Manfoumbi, aurait donc obligé Grégoire Bayima, ancien Directeur Général de l’Entretien des Routes et Aérodromes (DGRA) actuellement en garde à vue, à systématiquement valider des factures. Sans vérification et de les faire payer illico par Landry Patrick Oyaya, Directeur Général du Fonds d’Entretien Routier. Ainsi l’argent perçu par Santullo aurait servi en partie à verser des grosses commissions de tous ordres aux commanditaires, aux exécutants et aux facilitateurs tels que: remise d’espèce CFA et devises, affrètement de jet privé, construction de villas et don de véhicules. 

Les langues se délient sur le réseau de la mafia italo-gabonaise

Bref, de la corruption « d’agent public étranger » caractérisée et non dissimulable. De source proche du dossier, les aveux pleuvent sous la pression de la justice. Les dernières informations font état de révélations fracassantes. L’ancien DG du FER  « s’est mis à table » et cite avec détails:

Guido Santullo                   Assieme Francis Martial       Yves Fernand Manfoumbi          Loiseau Jacques Henri                     Ngambia Magloire              Manon Patricia                            Général Mbou Antoine                    Michael Moussa Adamo                         Bongo Ondimba Christian   Séraphin Moudounga    Bongo Ondimba Alfred            Ntoutoume Aurélia                Mayounou Severin                  Ngoubou Etienne                        Mitri « le Banquier »

Il s’agit réellement d’une affaire sensible. Car la déferlante risque de se propager vers le Cameroun voisin. Guido Santullo vient de remporter un marché de 800 km de routes dans lesquels il aurait déjà « mis dans la sauce » les redoutables ministre Louis Paul Motaze et Nganou Njoumessi.

Affaire à suivre de très très près…

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire