Deux journalistes d’un Tri-hebdomadaire de Kinshasa condamnés par contumace

AfricaNewsAfricaNews

Ads

Partagez!

Les journalistes congolais Alain Nkoyi Nsasies et Achille Kadima Mulamba respectivement fondateur et directeur de publication d’Africa News, un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), ont été condamné par contumace par le tribunal de paix de Kinshasa/Gombe.

Le tribunal de paix de Kinshasa/Gombe a reconnu Alain Nkoyi Nsasies et Achille Kadima Mulamba comme civilement responsables, les condamnant solidairement au paiement de l’équivalent en francs congolais de la somme de 20.000 dollars américains à titre des dommages et intérêts au profit de la partie civile Pascal Beveraggi. L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de la presse, est stupéfait de cette condamnation.

OLPA constate avec amertume que les droits de la défense n’ont pas été garantis au cours de l’instance judiciaire ayant donné lieu à la condamnation des journalistes d’AfricaNews. L’observatoire révèle aussi que le même tribunal de paix de Kinshasa/Gombe a déjà eu à condamner par défaut le 23 mars 2018, un autre journaliste, Yakakesa non autrement identifié à six mois d’emprisonnement pour diffamation à l’endroit de ce même homme d’affaires et directeur général d’une entreprise minière dénommée NB Mining/Katanga, basée à Lubumbashi au Haut-Katanga.

Tout en exprimant sa grande stupéfaction après la publication de ce jugement, l’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique fait observer que ces condamnations sont consécutives à la publication par le tri-hebdomadaire Africa News dans son édition du 26 janvier 2018 d’un article mettant en cause le processus de cession de NB Mining qui se serait déroulé sans plus de transparence et en violation de la loi. L’article a été signé par le journaliste Yakakesa. En conséquence, OLPA exige une réouverture des débats et les garanties d’un procès juste et équitable.

Il faut dire que Pascal Beveraggi a saisi le Tribunal de paix de Kinshasa/Gombe, le 6 février 2018 accusant les journalistes précités d’imputations dommageables. Un Tribunal composé des juges Sekeseke Amonakor Jeanine, Kasongo Mafutala et Onatshungu Wutshu respectivement présidente de la chambre et juges avec le concours du magistrat Kiluba wa Mwamba, officier du ministère public.

LIRE AUSSI  Où sont les sous de Kadhafi ?

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Deux journalistes d’un Tri-hebdomadaire de Kinshasa condamnés par contumace"

Laisser un commentaire