Education, santé et autonomie de la femme : les œuvres de la Fondation Maliba à Nioro du Sahel

Ads

Partagez!

La Fondation Maliba de l’homme d’affaires Aliou Diallo œuvre depuis plus de dix ans à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales et urbaines du Mali. A Nioro du Sahel (Nord-ouest du Mali), cette organisation opère dans divers domaines, en particulier l’éducation, la santé et l’autonomie des femmes.

Nioro du Sahel au cœur de la philanthropie d’Aliou Diallo

Créée en 2012 par le philanthrope Aliou Diallo, la Fondation Maliba est une organisation à but non lucrative qui travaille sans relâche à rendre meilleure l’existence des Maliens, continuellement confrontés à la pauvreté et aux conflits armés. Elle pose des actions concrètes à la fois dans les campagnes comme dans les zones urbaines du Mali.  C’est le cas de Nioro du Sahel, une commune située au sud-est, dans la région de Kayes, près de la frontière mauritanienne.

La Fondation Maliba s’intéresse particulièrement à l’éducation et la santé. Fin mars dernier, elle a offert plusieurs cartons de craies, des boites de stylos et des cahiers à huit écoles du premier cycle. Ces kits scolaires ont été remis en même temps que des produits sanitaires à quatre Centres de santé communautaire (CSCOM) de la ville. Il y avait des centaines de cartons de savons et de cartons d’eau de javel.

Financement de projets et formations de femmes

Ces dons ont été effectués à la place Argué de Nioro du Sahel en présence des autorités administratives et des élus locaux. Ils s’ajoutent aux distributions de matériel scolaire aux élèves du cycle fondamental de l’éducation nationale en février 2017. Dans cette même année, la fondation a construit et réhabilité des salles de classe à hauteur de 30 millions de FCFA. Boukaresse Massarane, conseiller municipal, a remercié Aliou pour tous ces gestes et a dit espérer que les futurs dons s’étendront à d’autres secteurs vitaux de la ville.

Justement, la Fondation Maliba a lancé en décembre 2021 la formation de 45 femmes de Nioro du Sahel en fabrication de savons. Ces braves dames ont également reçu un accompagnement financier de 750 mille francs CFA chacune. Des mois plutôt, ce sont 40 femmes qui ont bénéfice de cette initiative qui s’inscrit dans le cadre du financement de projets générateurs de revenus pour les jeunes et les femmes. Plus de 700 projets ont déjà été financés pour la création d’environ 3.500 emplois directs et indirects.

En course pour le palais de Koulouba

La Fondation Maliba a en outre distribué des moulins à grain à des organisations féminines rurales. Elle a parallèlement réalisé des forages d’eau équipés en pompes solaires afin de permettre aux foyers d’avoir accès à de l’eau potable. Par ailleurs, l’organisation d’Aliou Diallo a financé l’acquisition de matériel d’assainissement (camions, poubelles, etc…) pour la mairie de Nioro du Sahel et construit ou réhabilité des mosquées. Notons que la générosité d’Aliou Diallo ne se limite pas à cette seule commune. Le milliardaire en fait autant pour Bamako, Kayes, Ségou, Sikasso, Nara, Mopti, Ménaka, etc. En somme, c’est tout le Mali qui bénéficie de sa philanthropie.

Mais l’homme pour qui aucun sacrifice n’est de trop pour le Mali veut en faire davantage. C’est pourquoi il se présente à la présidentielle prochaine, après avoir fini troisième lors du scrutin de 2018. Cette fois-ci les sondages le donnent favori, loi devant ses concurrents. Il doit cette position à sa politique de proximité et son engagement pour le Mali. Une grande majorité des Maliens estiment qu’il a les qualités humaines et les solutions concrètes pour diriger leur pays. Ses solutions sont inscrites dans le fameux « Plan Marshall » pour le Mali. Il s’agit d’un programme gigantesque censé permettre la reconstruction totale du pays.