En Afrique du Sud, l’ONG Restore SA recycle des draps d’hôtels en chemises pour écoliers

Ads

Partagez!

En Afrique du Sud, l’uniforme scolaire est obligatoire. Les écoliers doivent donc se rendre en classe vêtus d’une chemise blanche. Il peut toutefois être difficile pour les familles défavorisées d’acheter cette tenue à leurs enfants. C’est pourquoi Danolene Johannesen, fondatrice de l’ONG Restore SA, a eu l’idée de récupérer les draps d’une chaîne de grands hôtels afin de les recycler en chemises et les offrir aux écoliers.

Pour permettre à des écoliers sud-africains de milieux défavorisés d’avoir la chemise blanche exigée à l’école, Danolene Johanessen a eu une idée : le recyclage. C’est la raison pour laquelle elle a fondé en 2019 son ONG Restore SA. Le concept ? Récupérer le linge d’une chaîne d’hôtels prestigieux pour les transformer en chemises.

Revenons d’abord aux prémices de ce projet. Avant de créer son ONG, Danolene Johannesen était déjà engagée auprès des enfants dans le besoin. Elle leur fournissait gracieusement des chemises et des chaussures afin qu’ils puissent se rendre à l’école avec une tenue neuve. Mais Mme Johannesen avait de grandes difficultés à trouver les fonds nécessaires.

C’est pourquoi elle a pensé au recyclage en collaborant avec une chaîne de grands hôtels qui renouvellent régulièrement leurs stocks de draps pour satisfaire l’exigence de leurs clients. L’aventure Restore SA est née.

Le drap d’un grand lit double permet à lui seul la confection de cinq chemises. Provenant d’hôtels luxueux, ces draps contiennent du coton de très bonne qualité. En quatre ans, l’ONG a permis à des milliers d’enfants de se rendre en classe avec des chemises neuves, confortables et résistantes.

Danolene Johannesen a également souhaité que son projet stimule l’emploi local. Elle a donc mis en place un atelier permanent dans lequel travaillent des couturières sud-africaines. Alors que le pays connaît un taux de chômage de 35%, cette initiative est d’autant plus remarquable.

En plus d’être toute simple, cette opération permet à tout le monde d’y trouver son compte. Tout d’abord les écoliers, qui portent des chemises impeccables, fabriquées sur place et à moindre coût. De plus, leurs besoins d’habillement permettent de dynamiser l’emploi. Enfin, les chaînes de grands hôtels ont tout intérêt à collaborer avec l’ONG. En effet, le recyclage au service d’enfants défavorisés renforce leur image, tout en mettant en lumière leur engagement dans le développement durable.