Gabon: Roland Désiré Aba’a revendique le minage des médias

Annonces

Partagez!

Roland Désiré Aba’a, le candidat qui s’était retiré de l’élection présidentielle au Gabon au profit de Jean Ping vient de revendiquer l’attaque et le minage qui ont eu lieu aujourd’hui dans plusieurs médias gabonais. 

C’est la première fois que le Gabon subit une attaque de ce genre. Dans une déclaration faite en publique, ce jour devant le mémorial Léon Mba, il affirme avoir miné toutes les entités ministérielles.

« Nous avons miné tous les ministère et si dans un délai de 72 heures Ali Bongo Ondimba ne démissionne pas, un bâtiment sautera chaque jour » relève t’on des propos de Roland Désiré Aba’a .

Les forces de l’ordre ont été déployées dans toute la ville afin de trouver le sieur Roland Désiré Aba’a. Ce dernier réclame le désarmement de la garde républicaine ainsi que l’arrivé au pouvoir de Jean Ping. Selon certaines informations non vérifiée, Monsieur Aba’a Minko aurait trouvé refuge à l’Union Européenne. Des barrages filtrant ont été érigés à certains endroits de la ville. Certains magasins ont fermé à l’annonce du minage des télévisions. Plusieurs rédactions ont été totalement évacuées.

 

Ce matin, plusieurs rédactions étaient la cible d’une attaque, sans que l’on ne comprenne exactement l’objectif, ni les revendications.e camp de l’opposition a fait communiqué daté du 15 puis du 16 juin. Selon l’opposition, il dénonce une dérive autoritaire du pouvoir, ainsi que la confusion qui règne actuellement. Il accuse le pouvoir de chercher un prétexte à une escalade.

LIRE AUSSI: Des hommes armés attaquent les médias gabonais

communiqué

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher