Gabon: Edgar Yonkeu balaie les accusations de ses ex-collaborateurs

Edgar YonkeuEdgar Yonkeu

Annonces

Partagez!

Les accusations sur le producteur de musique, patron de Direct Prod porte sur l’escroquerie et la violation des termes de contrats signés avec les artistes.

En conflit avec trois artistes, à savoir, Tina, Créol, DJ Fléo qui l’accusent respectivement d’escroquerie et violation des termes de contrats signés avec eux, le producteur de musique, Edgar Yonkeu a apporté des clarifications sur toutes les griefs portés contre sa personne.

Intervenant à l’émission « la matinale » de la radio Urban FM, le patron de Direct Prod a levé des équivoques sur toutes ses accusations. D’abord au sujet du litige qui l’oppose à DJ Fléo portant une somme de 500 euros soit 326000 Fcfa, qu’il lui doit depuis 2012, à la suite du concert au Zénith de Patience Dabany.

Edgar Yonkeu fait savoir qu’il s’agit d’une question de l’orgueil de la part de son « petit frère ». Selon lui, il est prêt à un arrangement à l’amiable quand et où  le DJ Fléo le désire.

Quant-à sa mésentente avec Créole, Edgar Yonkeu a minimisé cet incident et a expliqué que si la chanteuse n’est pas liée par un contrat avec son labelle c’est parce qu’elle était en période d’essai.

Il a précisé par ailleurs que cette période d’essai peut aller jusqu’à deux ans. De plus, Edgar Yonkeu a souligné que Direct Prod a lancé Créol en 2013 et malgré les efforts consentis, sa carrière n »a toujours pas décollé.

Et que

Créol a été impatiente, et jalouse du succès du titre « Tchizambengue » de son amie Shan’L, raison pour laquelle elle a décidé de quitter le labelle Direct Prod. Il a également assuré n’avoir jamais menacé de mort Créol.

Pour lui, il s’agissait d’un mal entendu parce que ses propos ont été mal interprétés. Le producteur a annoncé qu’il s »est sépare avec Créol en la libérant de ses « engagements » avec sa maison de production.

Edgar Yonkeu minimise également sa querelle avec Tina sa principale Parolière. Il a expliqué que le souci est que Tina a pris elle-mène l’initiative d’aller sur internet pour inscrire ses titres dans la Sacem.

Raison pour laquelle il a décidé de se rendre en France cette semaine en compagnie de Tina pour vérifier si les titres qu’elle a écrits pour Direct Prod sont bel et bien protégés et que ceux-ci portent son nom à la Sacem.

LIRE AUSSI  Gabon : Mackjoss, ses œuvres restent immortelles !

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Gabon: Edgar Yonkeu balaie les accusations de ses ex-collaborateurs"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher