Gabon : Mackjoss, ses œuvres restent immortelles !

Jean-Christian Mboumba Makaya dit MackjossJean-Christian Mboumba Makaya dit Mackjoss

Annonces

Partagez!

Un sentiment de tristesse au Gabon pour Jean-Christian Mboumba Makaya dit Mackjoss qui a rendu son dernier souffle dans la nuit de mardi à mercredi dernier au Centre hospitalier et universitaire de Libreville (CHUL) à l’âge de 72 ans.

La mort de Mackjoss a d’ailleurs été annoncée à plusieurs reprises depuis le début des années 2000 mais à chaque fois, lui-même, en apportait le démenti. Autant dire que le célèbre chanteur gabonais était malade depuis plusieurs années. La seule consolation ne pourrait être que ses œuvres et sa grande carrière musicale qui font de lui un immortel.

Le baobab de la musique gabonaise a fait danser plusieurs générations de Gabonais et pas seulement les personnes de l’après indépendance, mais toutes les générations qui se sont succédées n’oublieront jamais Papa Mackjoss. Nombreux ont savouré la musique gabonaise avec des titres comme (Munadji 76, Maria, le boucher, voyage, tate na mame tsakidi, etc).

Du fait de la profondeur de son répertoire, l’artiste musicien Mackjoss a été invité dans plusieurs pays africains et Européens en tant que monument de la culture gabonaise. Il laisse à la postérité une discographie très riche. Une grande perte dans la musique gabonaise. Il ne reste qu’à lui rendre les derniers hommages dus à son rang.

LIRE AUSSI  Musique: Ces anciennes gloires de la musique camerounaises qui cartonnent toujours

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Tambwe
Willy Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire