Gabon : La MEA rapatrie des ressortissants libanais

MEA GABON

Ads

Partagez!

Un avion de la Middle East Airline s’est posé sur le tarmac de l’aéroport Léon Mba de Libreville ce lundi 13 avril. Une première pour la compagnie nationale libanaise qui ne dessert pas normalement le Gabon.

C’est avec une certaine joie et fierté que les ressortissants libanais ont aperçu l’avion de la MEA à l’aéroport de Libreville ce lundi. Arboré d’un grand cèdre aux couleurs du drapeau national libanais, l’avion s’est posé pour la première fois de son histoire au Gabon. Car en effet, il n’existe pas de ligne commerciale directe entre Libreville et Beyrouth.

L’avion a été affrété spécialement pour rapatrier des familles libanaises désireuses de regagner leur pays d’origine en pleine crise du CORONA virus. C’est l’ambassadrice du Liban au Gabon, Aline Younes, qui a permis de mettre le Gabon sur la longue liste des pays à desservir.

Le billet retour aura couté la bagatelle de 1800 dollars américains, soit prés de un million quatre vingt milles francs CFA, à la charge de chacun des passagers.

L’arrivée de cet avion n’a pas manqué de susciter l’interrogation de certains médias gabonais sur un éventuel manque de confiance des libanais envers le système sanitaire gabonais.

« Cela n’a rien avoir avec le système de santé gabonais. Bien au contraire, il y a beaucoup moins de cas infectés au Gabon qu’au Liban. L’Afrique est largement plus épargnée par le COVID-19 que les pays situés plus au nord. Ces rapatriements permettent nos familles de retrouver leurs parents et grand parents. »

Coronavirus : Distribution de l’aide alimentaire au Gabon

Quoi qu’il en soit, l’ambassadrice du Liban au Gabon appelle désormais a ce que la compagnie nationale libanaise MEA desserve Libreville tout comme elle le fait avec Abidjan.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire