Gabon : La mesure de réduire le salaire des fonctionnaires n’est pas encore en vigueur

Les fonctionnaires en attente de bons de caisseLes fonctionnaires en attente de bons de caisse

Annonces

Partagez!

Des témoignages de fonctionnaires font part depuis un temps de la réduction de salaire jusqu’à 50 %. Entre-temps, la distribution des bons de caisse se poursuit à Libreville et dans les autres sites sans encombre.

Comme quoi, des fausses informations sont relayées à ce sujet. Les pouvoirs publics appellent à la responsabilité et à la vigilance étant donné que plusieurs médias sont tombés dans le piège. En relayant des rumeurs malveillantes, ils veulent tout simplement saper les efforts du gouvernement qui veut rationaliser les effectifs au sein de la Fonction publique.

Hormis quelques cas constatés sur les bons de caisse de certains fonctionnaires sur les primes, la décote, légère et progressive, sur les émoluments des fonctionnaires décidées par le gouvernement gabonais fin juin n’est pas encore entrée en vigueur.

La mesure de réduction de salaire des fonctionnaires qui a été décidée par le gouvernement réuni en conseil des ministres fin juin n’est pas encore d’actualité. Au cours de l’opération en cours, il n’a jamais été question de toucher les primes des fonctionnaires. Seulement, le principe en a été acté.

Et d’ailleurs, cette mesure ne concerne pas les rémunérations inférieures à 650.000 francs CFA. Pour les autres, la décote sera à la fois légère (5 % à 15 %) et surtout très progressive (les décotes de 10 à 15 % ne concerneront en réalité qu’un pourcentage très faible de rémunération parmi les plus élevées), a-t-on fait remarquer au ministère de la Fonction publique.

Comment expliquer le fait que de fausses nouvelles soient vite répandues comme une traînée de poudre dans les réseaux sociaux et la presse internationale ? Plusieurs sources au sein de l’administration publique déplorent cette situation qui sert sans doute à susciter vivement les tensions auprès des fonctionnaires. Avec pour objectif de les amener à se révolter contre les mesures du gouvernement. « C’est proprement irresponsable et les concitoyens doivent être vigilants », peut-on entendre.

Pour de nombreux fonctionnaires qui sont en possession de leurs bons de caisses, ces fausses informations qui circulent depuis plus de 24 heures sur les réseaux sociaux sont des « fake news ». On tente d’accréditer l’idée selon laquelle des fonctionnaires entrés en possession de leur bon de caisse auraient constaté une réduction de leur salaire, ainsi que la suppression de certaines de leurs primes.

Ainsi, plusieurs médias se laissent (volontairement ou non) piéger, relayant des témoignages de fonctionnaires (forcément tous anonymes) à qui l’on aurait ici supprimé 50 % de la rémunération ; là, certaines de leurs primes, etc.

Certains syndicats de fonctionnaires et une partie de l’opposition radicale sont pointés du doigt comme des dispensateurs des faux-témoignages et des fausses informations. Ils cherchent de faire reculer cette mesure, à susciter les craintes, voire attiser la violence. Ces témoignages, tous anonymes, sortent sans doute de leur laboratoire syndical.

Cette situation explique sans doute le triste record détenu jusqu’à présent par le Gabon : 55 fonctionnaires pour 1000 habitants (contre 12 seulement au Cameroun voisin). Conséquence : le salaire des fonctionnaires engloutit chaque mois 57 % des recettes fiscales du pays. Autant d’argent en moins pour les dépenses d’investissement et les dépenses sociales dont les Gabonais ont besoin.

LIRE AUSSI  Gabon : Début ce mardi de la distribution de bons de caisse aux fonctionnaires

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire