Gabon / Le 1er Mai à Ceca-Gadis : Une célébration sur une note d’espoir

Géant CKDO

Annonces

Partagez!

Comme à l’accoutumée, la fête du Travail a été célébrée le 1er mai dans le monde entier. Au Gabon, elle été fêté sur toute l’étendue du territoire national.

A Libreville, la capitale politique du pays, l’esplanade du Sénat situé sur la Boulevard Triomphal a servi de cadre au défilé coloré qui a ponctué cette célébration en dépit du contexte économique reconnu morose.

Pour joindre l’utile à l’agréable, le personnel du Groupe Ceca-Gadis assisté de la Direction générale s’est retrouvé autour d’un repas de réjouissance à l’espace CKDO Géant.

Belle manière pour eux de marquer d’une pierre d’une blanche la célébration à la fois des luttes historiques des travailleurs pour la reconnaissance de leur statut et de leurs droits ainsi que la capacité de l’homme et de la femme à changer sa vie, la vie de sa famille, de son entreprise, de sa communauté, de son pays par le travail.

Prenant la parole en cette circonstance, Séraphin Mbadinga, secrétaire général du Sytraceca, Syndicat des travailleurs de Ceca-Gadis, a loué la clairvoyance du Président Directeur général ainsi que de l’ensemble des membres de la Direction grâce à qui leur entreprise Ceca-Gadis arrive à maintenir le cap en dépit d’un contexte économique morose peu reluisant.

« Nos remerciements renouvelés pour vos orientations ainsi que pour nos avantages maintenus comme la reconduite de l’à-valoir 2017, le payement de la gratification 2016 et le versement de la prime d’intéressement à échéance échue malgré le contexte économique difficile actuel », a-t-il souligné.

Tout en se félicitant de l’arrivée d’un nouveau Directeur général des Ressources humaines en la personne de Fiacre Obolo Ofoulhast et de la confirmation de Jean Sylvain Ndong au poste de secrétaire général, Séraphin Mbadinga a mis un point d’honneur pour dénoncer certaines pratiques éculées qui menacent la survie de l’entreprise dont les réseaux mafieux, sources de vols de marchandises et de double facturation.

Pour lui, le dialogue doit rester la vertu la mieux partagée entre les chefs et leurs personnels, pour a-t-il indiqué, éviter l’abus d’autorité.

Même tonalité chez le Président Directeur général, Michel Essonghé, suppléé par le DGA, Claude BUSSAC, qui non seulement a jeté des piques contre les anti-professionnels englués dans les malversations mais il a aussi et surtout évoqué des mutations de nature à permettre à l’entreprise de soutenir la concurrence.

« Notre seule motivation aujourd’hui est de maintenir l’équilibre financier de notre entreprise afin d’éviter des licenciements économiques ». Et pour tenir ce pari, il compte sur l’engagement, la probité et le sens collectif de tous qui doit primer sur l’intérêt personnel.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Gabon / Le 1er Mai à Ceca-Gadis : Une célébration sur une note d’espoir"

Laisser un commentaire