Gabon : Les fédérations sollicitées pour utiliser les installations sportives non entretenues

Alain-Claude Bilie By Nze au stade de l'amitiéAlain-Claude Bilie By Nze au stade de l'amitié

Annonces

Partagez!

Les installations sportives qui ont coûté très cher à l’Etat gabonais ne sont pas entretenues.

C’est le constat fait par le ministre d’Etat en charge des sports qui a proposé mardi dernier aux fédérations d’utiliser ces installations de l’Etat pour disputer leurs compétitions nationales.

Pour Alain-Claude Bilie By Nze, il faut donc pouvoir faire des choix et éviter une catastrophe. Il envisage pour cela de proposer des choix au gouvernement. Ce, après une séance de travail avec les différentes fédérations sportives. Les infrastructures sont toutes en totale déliquescence, notamment les plateaux de tennis et des autres sports collectifs, au stade de l’amitié sino-gabonaise construit à la veille de la CAN 2012.

Le ministre d’Etat s’est rendu compte personnellement qu’il y a des difficultés, parmi lesquelles l’état de dégradation avancée d’un certain nombre d’éléments tels que la pelouse et des éléments techniques. Ces dégradations sont liées à l’absence de ressources pour assurer l’entretien.

Pour pallier à l’état de délabrement de ces installations, le ministre a précisé qu’il y a lieu d’engager un dialogue pour la gestion de ces installations sportives et solliciter par la même occasion le contribuable gabonais.

LIRE AUSSI  Mondial 2018 : ça klaxonne partout, la France bat la Belgique et file en finale

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Tambwe
Willy Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Gabon : Les fédérations sollicitées pour utiliser les installations sportives non entretenues"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*