Gabon : L’ONU se penche sur le cas de Magloire Ngambia

Ads

Partagez!

Le groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire a demandé la libération de l’ancien ministre gabonais Magloire Ngambia.

Le groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire, dans un avis rendu public le 28 janvier 2020, a jugé la privation de liberté de l’ancien membre du gouvernement arbitraire. « Le groupe de travail estime que (…) la mesure appropriée consisterait à libérer immédiatement M. Ngambia et à lui accorder le droit d’obtenir réparation, notamment sous la forme d’une indemnisation », conclut le rapport.

Pour rappel, Magloire Ngambia est accusé de détournements de fonds publics et de corruption passive, dans des dossiers de construction de logements et de routes notamment liés à l’homme d’affaires italien Guido Santullo.

Le groupe de travail onusien a estimé que cette détention viole la déclaration universelle des droits de l’Homme, le pacte international relatif aux droits civils et politiques et la charte africaine des droits de l’Homme et des peuples.

Lire aussi Gabon-Code du travail : Gouvernement et syndicats se concertent avant la plénière

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Laisser un commentaire