Gabon : Un policier interpellé après la mort d’un Burkinabé à Franceville

Lambert Noël Matha parleLambert Noël Matha parle

Ads

Partagez!

Après la mort d’un ressortissant burkinabé à Franceville, un officier de police a été interpellé. C’est du moins l’information qu’a donnée hier le ministre gabonais de l’Intérieur. Lambert Noël Matha, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a fait l’annonce dans un communiqué.

« Le Ministre de l’Intérieur a été informé le lundi 6 mars 2017 du décès de M. Issouf BONCA, de nationalité burkinabè, âgé de trente ans, veilleur de nuit, survenu à Franceville à la suite de son interpellation pour vol présumé de la somme de deux millions de francs cfa au détriment de son employeur ». C’est ce qu’on peut lire dans ledit communiqué dont Afric Telegraph a reçu copie.

Consécutivement à son audition – qui n’a pas été sanctionnée par un procès-verbal conformément aux procédures en vigueur -, il a été constaté une dégradation de l’état physique du prévenu suite à de présumés sévices corporels. Il sera conduit d’urgence à la clinique Ménaye sise au quartier Ngoungoulou (Potos).

« En dépit de la promptitude de l’équipe médicale de cette structure sanitaire, M. Issouf BONCA y a rendu l’âme à 17h30. »

Saisi de la gravité des faits le Ministre de l’Intérieur n’a pas baissé les bras. Il va diligenter une enquête préliminaire afin d’établir les responsabilités dans ce drame.

« Cette enquête a conduit à l’interpellation ce mardi 7 mars 2017 aux environs de 13 heures du capitaine Thérence AFOUNOUNA, enquêteur en service au Commissariat de police de Franceville. Celui-ci sera présenté devant le Parquet de la République », a précisé Lambert Noël Matha.

Tout en condamnant ces dérives, le Ministre de l’Intérieur présente ses condoléances à la famille du disparu ainsi qu’à l’ensemble de la communauté burkinabè et appelle à la retenue en attendant les conclusions du rapport médical.

Rappelons qu’à la suite de la mort du Burkinabé, ses compatriotes ont manifesté mardi à Franceville pour interpeller les autorités.

Lire aussi : Gabon : Des Burkinabés mécontents à Franceville

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire