Gabon : Récupération politique de l’opposition sur l’état de santé d’Ali Bongo

Myboto et chambrier parlent de BongoMyboto et chambrier parlent de Bongo

Annonces

Partagez!

Certains partis de l’opposition à l’instar de l’Union Nationale (UN) de Zacharie Myboto sont accusés de faire diversion en évoquant les soucis de santé du chef de l’Etat. Ceci pour oublier vite leur défaite aux élections législatives et locales.

L’état de santé du président Ali Bongo Ondimba alimente actuellement le débat dans les salons de plusieurs formations de l’opposition. Parmi celles qui excellent dans cette manœuvre, il y a l’Union Nationale (UN) de Zacharie Myboto.

Ce parti tire des ficelles concernant la santé du président de la République. Dans une récente sortie de ses responsables, l’UN parle de la « psychose au Gabon » jusqu’à interpeller même le gouvernement.

Le parti de Zacharie Myboto a invité la présidence à donner des explications au peuple au sujet des rumeurs en circulation sur internet faisant état du décès du président Ali Bongo en Arabie Saoudite.

La réaction de la présidence ne s’est d’ailleurs pas fait attendre. Le porte-parole du palais du bord de mer a fait savoir que le président était vivant. Mais qu’il avait été hospitalisé en à Riyad suite à un malaise due à une fatigue sévère.

Ike Ngouoni Aila Oyouomi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a à ce sujet invité les Gabonais à la vigilance face aux Fake news qui inondent les réseaux sociaux. Cependant, la majorité présidentielle accuse l’opposition de faire diversion en instrumentalisant le sujet à des fins politiques. Ceci pour se consoler après une défaite cuisante aux législatives et locales.

Pour certains observateurs politiques, l’UN essaye juste de se « refaire une santé en créant un contre-feu ». Une attitude jugée irresponsable par  le PDG qui fait des envieux au regard de sa large victoire aux législatives et locales.

C’est aussi le point de vue du patron de Les Démocrates (LD) qui a critiqué le communiqué de l’UN.

« On peut être en désaccord politique avec le président. Mais profiter de cet événement malheureux pour tenter de mettre le feu aux poudres afin de se refaire une santé politique après une lourde défaite électorale, c’est proprement irresponsable. Moi, je ne mange pas de ce pain-là », a déclaré Guy Nzouba Ndama.

LIRE AUSSI  Gabon : L’opposition atomisée, la revanche s’envole en éclats

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire