Gabon/SEEG : Le ministre agit en sapeur-pompier

grève à la SEEGgrève à la SEEG

Annonces

Partagez!

Plus rien n’est à craindre du côté de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) où la grève illimitée amorcée jeudi dernier a connu son épilogue le vendredi 18 janvier dernier, donc tout juste le lendemain de son début.

Les termes du communiqué parvenu à notre Rédaction parlent d’eux-mêmes. Extraits : « Le mouvement de grève illimitée observé vendredi 18 janvier 2019 par le Syndicat national des travailleurs de l’Eau et Electricité(SYNTEE) est levé suite à l’aboutissement favorable des négociations entre la Direction générale déléguée et le syndicat. Par conséquent, précise le même communiqué, les conditions de service reviennent à la normale sur toute l’étendue du territoire national ».

Aussitôt entré en fonction, voici le nouveau ministre de l’eau et de l’énergie, Tony Ondo Mba, à pieds d’œuvre et de la plus belle de manière. Grâce à son entregent, il vient d’aider à mettre fin à une grève éclair enclenchée jeudi 17 janvier dernier par le syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et de l’électricité (SNTEE).

Son esprit d’écoute et de conciliation a triomphé des blocages qui semblaient vouloir gripper la machine SEEG sur l’ensemble du territoire national.

Tony Mba Ondo, le nouveau patron de l’eau et de l’énergie, qui a reçu les parties en conflit, a prêté une oreille attentive aux revendications des uns et des autres. Vu l’esprit de conciliation qui a prévalu lors de ces échanges empreints de beaucoup de respect entre les acteurs, un gel des positions s’en est logiquement suivi.

A en croire Sandrine Ogoula, présidente du SYNTEE, sur les 11 points querellés, un accord a été obtenu sur 10 points, dont elle n’a pas révélé les contours exacts.

Pour ce qui est du 11ème point, a-t-elle révélé, il sera au menu des discussions en commission à compter du 6 février 2019. Raison pour laquelle, cette grève qui n’a duré que 24 heures a connu son épilogue le lendemain, soit le vendredi 18 janvier avec l’implication personnelle du nouveau ministre récemment entré en fonction qui connait la maison pour y avoir occupé le poste de Directeur Général Adjoint en charge de l’administration et des finances.

Pour l’heure, on ignore tout sur le chronogramme d’application des différentes mesures arrêtées.

LIRE AUSSI Pénurie de manioc au Gabon: La Sotrader au secours des ménages

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire