Gabon : Le Kevazingo désormais protégé

Le KevazingoLe Kevazingo

Annonces

Partagez!

La décision gouvernementale prise le 23 février à Libreville lors du conseil des ministres interdit l’abattage et exploitation de ce bois.

Le Kevazingo encore appelé Oveng en langue Fang est désormais interdit d’abatage et d’exploitation au Gabon. La décision a été prise par le ministre d’État en charge de la forêt et de l’environnement. Le gouvernement s’appuie sur les articles 67 et 297 du code forestier du Gabon pour classer cet arbre comme essence forestière protégée.

La décision interdisant l’abatage et l’exploitation de cette arbre est un véritable soulagement pour les populations pour qui cet arbre a une valeur significative sur le plan traditionnelle et mystique. Au Gabon, les populations à proximité et dans la forêt considèrent le Kevazingo comme le gardien et le roi de la forêt du fait de ses pouvoirs mystique et spirituelle.

En dehors des populations de la forêt, les membres de la société civile Gabonaise et exploitants nationaux ont également salué cette interdiction. Car ceux-ci durant des années ont dénoncé la menace qui pesait sur cette essence forestière du fait de son abatage, exploitation illégale et abusive qui devait conduire inéluctablement à sa disparition.

Rappelons  qu’avant cette décision, le gouvernement avait déjà interdit en octobre 2017 l’abattage et l’exploitation de cette essence notamment dans les provinces du Woleu-Ntem et l’Ogooué-Ivondo. La décision de vendredi dernier vient donc en renfort aux mesures de protection de cette essence déjà prise par le passé. Le plus important étant le respect et l’application stricte de ces mesures.

LIRE AUSSI  Gabon : Mise en route de l’électricité sur l’axe Kango – Bifoun

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire