Gabon : Télésphore Obame Ngomo aux côtés de Mborantsuo

Télésphore Obame NgomoTélésphore Obame Ngomo

Annonces

Partagez!

Le président du mouvement Honneur et Dignité, a dénoncé et condamné une publication du journal français « Le Canard Enchainé” sur la présidente de la cour constitutionnelle le 23 janvier à Libreville.

Dans une publication en mars 2017, le journal Satirique français « le Canard Enchainé” se déchaîne sur la présidente de la cour constitutionnelle du Gabon, Marie Madeleine Mborantsuo. Le journal révèle que la présidente de la haute cour est dans le collimateur de la justice française depuis 2014. Précisément, le Canard Enchaîné indique dans son article que le parquet financier de Paris la soupçonne de détournements de fonds publics et de blanchiment en bande organisée.

En décembre 2017, le même journal revient à la charge révélant que Marie Madeleine Mborantsuo a été auditionnée par la justice française sur ses biens immobiliers ainsi que ses comptes bancaires. Le Canard Enchaîné révèle que la dame détiendrait d’énormes sommes d’argent dans ses comptes à l’étranger. Infos ou intox? Difficile de répondre parce que le journal ne donne pas les noms de des autres personnes impliquées dans le blanchiment en bande organisée. Et, la réponse de Télésphore Obame Ngomo ne s’est pas fait attendre.

Intox! répond à l’affirmative, Télésphore Obame Ngomo, président du Mouvement Honneur et Dignité. Dans une sortie devant la presse il y a quelques jours, Télésphore Obame Ngomo a parlé d’un acharnement médiatique français à l’endroit de la gardienne des institutions Gabonaises. Le président du Mouvement Honneur et Dignité n’a pas porté les gans, mais a été plutôt dur dans sa dénonciation et condamnation des accusations du journal français. Des accusations qu’il qualifie de non fondées.

Pour lui et les membres de son mouvement, il s’agit d’un “mercenariat journalistique indigeste” dont les auteurs ne sont que certaines hautes personnalités dans l’opposition et en fonction qui sont simplement jalouses des états de services de cette haute magistrate. Ces personnalités rament à contre courant et ont pour objectif selon lui de ternir l’image de marque de cette dame auprès du peuple Gabonais et même du chef de l’État.

Bien plus, cette cabale vise à déstabiliser, non seulement les institutions de la République, mais aussi la dame et les autres membres de Cour psychologiquement. Avec une telle manœuvre, ces ennemis de la République, selon le Mouvement Honneur et Dignité, instrumentalisent la presse française pour provoquer une insurrection au Gabon.

D’où, cette sortie du président Télésphore Obam Ngomo pour témoigner son soutien à la présidente de la haute cour et surtout attirer l’attention du peuple Gabonais sur le danger qui le guette. Ceci, afin de ne pas se faire manipuler.

LIRE AUSSI  Retour annoncé d’ATT au Mali : Jeamille Bittar brise le silence

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Gabon : Télésphore Obame Ngomo aux côtés de Mborantsuo"

Laisser un commentaire