Ghana : des drones livreurs de sang

Drone livreur de sangDrone livreur de sang

Ads

Partagez!

Ces petits avions sans pilote survolent le pays pour livrer des poches d’hémoglobine et des médicaments dans des zones reculées où l’accès aux hôpitaux est difficile par route.

Des drones survolent désormais le Ghana pour livrer des poches de sang et des médicaments dans des zones reculées où les populations ont difficilement accès aux services de santé de base.

 «Quand les gens ont un besoin urgent, quand leur vie est en jeu et que l’hôpital n’a peut-être pas le sang ou les médicaments dont ils ont besoin pour rester en vie, nous pouvons leur apporter ces médicaments en 15 ou 20 minutes en envoyant un drone et en envoyant un colis de médicaments à l’hôpital», affirme Justin Hamilton, responsable de la communication à Zipline, la compagnie américaine à l’origine de ce projet également mis en œuvre au Rwanda.

«Personne au Ghana ne devrait mourir parce qu’il n’a pas eu accès à un médicament dont il a un besoin urgent», assure le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, qui a assisté aux premiers vols de ces drones.

Selon les statistiques officielles, un tiers des morts en couche sont dus à des hémorragies dans ce pays d’Afrique de l’ouest peuplé de 30 millions d’habitants.

Le dirigeant ghanéen voit donc dans cette initiative, une étape majeure vers l’accès de toutes les populations aux médicaments. Le premier centre de drones, ouvert cette semaine à Omenako, à 70 kilomètres d’Accra, la capitale, est déjà opérationnel. Trois autres seront construits dans le pays d’ici la fin de l’année.

Chaque centre sera doté de 30 drones et 150 produits qui seront distribués dans 500 formations sanitaires rurales et devraient permettre d’approvisionner plus de 12 millions de personnes. L’Etat ghanéen va payer 12 millions de dollars (près de 6,3 milliards de francs Cfa) à l’entreprise américaine pour l’exploitation de ce servie pendant les quatre prochaines années.

LIRE AUSSI Afrique du Sud : 51 morts dans des inondations

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Ghana : des drones livreurs de sang"

Laisser un commentaire