La corruption, un mal d’en haut

Sarkozy et KadhafiSarkozy et Kadhafi

Annonces

Partagez!

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a maille à partir avec la justice de son pays. Il aurait fait financer sa campagne électorale victorieuse par le défunt président libyen, Mouhammar Kadhafi, dont pourtant il a largement contribué à la liquidation.

Comme quoi, Sarko serait mouillé dans une  affaire de corruption. Le même mal secoue le Brésil, dont l’ancien homme fort est écroué à ce sujet. Aux Etats-Unis d’Amérique, le fameux président de cette fédération, Donald Trump, serait parvenu au pouvoir grâce, en partie, à l’Etat russe. Ce qui suppose un parfum de corruption.

Au Sénégal, le fils de l’ancien président Wade, Karim, a été obligé à l’exil pour une condamnation sous l’accusation de détournement des deniers publics. Ce qui suppose toute une chaîne de corruption. Depuis 2012, ils sont plus d’une vingtaine dignitaires de l’ancien régime a été accusé du même mal.

Même le frangin de l’actuel homme fort  du Sénégal, Macky, est indexé de s’être enrichi, illicitement, grâce à la position plus que stratégique de son aîné. Alioune Sall est cité même dans la corruption pour l’obtention de licences d’exploitation du pétrole et du gaz découverts au Sénégal.

Comme quoi, la corruption est  avant tout un mal d’en haut.

LIRE AUSSI  Au Sénégal, policiers et gendarmes sont les plus corrompus

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire